FILMS DE KUNGFU COMME CATALYSEUR DES ÉCHANGES CULTURELS ENTRE LA CHINE ET L’AFRIQUE : CAS DU CAMEROUN

Taling Tene Rodrigue*

Université Normale du Zhejiang, Chine.

RÉSUMÉ : Cet article met en avant l’intérêt de la jeunesse africaine pour les films de kungfu, met en lumière le rôle moteur et les compétences communicatives interculturelles des films de Kungfu chinois dans le renforcement des échanges culturels et la dynamisation de la coopération cinématographique sino-africaine. Le contenu de cet article s’appuie sur les recherches antérieures de l’auteur et les enquêtes menées auprès de 197 Camerounais résidents et amateurs de cinéma dans les villes de Douala, Yaoundé et Bafoussam. Mais aussi, sur des revues et articles scientifiques ainsi que des rapports officiels dont la plupart sont disponibles en ligne. Le Cameroun est pris comme cas d’étude. L’article suggère le concept de « films de kungfu sino-africains » comme nouvelle approche pour la coopération cinématographique sino-africaine. A savoir, adapter les films de Kungfu dans le contexte culturel sino-africain en associant certains styles d’arts martiaux africains tel que la lutte traditionnelle, les danses de guerre et bien d’autres styles martiaux Africains aux styles d’arts martiaux chinois, et ainsi proposer un complexe nouveau de films d’actions sino-africains qui beneficira de l’avance technologique chinoise pour se positioner au devant du cinema mondial et dans lequel Africains et Chinois travailleront ensemble pour la prospérité commune de leurs cultures.

MOTS CLÉS : Films de Kungfu, Échanges culturels Chine-Afrique, Films de Kungfu sino-africains, Cameroun

Date de publication : 15 Mars 2022

Identifiant IJAMACT : JIA11056076

À Propos de
l’Auteur
 :

*TALING TENE RODRIGUE : Camerounais, titulaire d’un PhD. Chercheur à l’Institut d’Études Africaines, vice-directeur du Centre d’Études Francophones, Secrétaire Général du Centre pour le Cinéma et la Télévision Africains de l’Université Normale du Zhejiang, Chine. Le principal domaine de recherche de l’auteur est la communication interculturelle des Arts martiaux Chinois et des films de Kung-Fu en Afrique et la renaissance des
cultures d’arts martiaux traditionnels africains dans le contexte des échanges
culturels sino-africains. L’auteur est fondateur du Centre Culturel et Linguistique
Chino-Camerounais (
www.c2lc2.com) et a publié divers articles dans des revues chinoises et internationales.

Contacts : Université normale du Zhejiang, n° 688, avenue Yingbin , Jinhua, Zhejiang, Chine, code
postal : 321004. Courriel :
rodriguetaling@outlook.com; drtaling@gmail.com ;

File Name: FILMS-DE-KUNGFU-COMME-CATALYSEUR-DES-ECHANGES-CULTURELS-ENTRE-LA-CHINE-ET-LAFRIQUE_CAS-DU-CAMEROUN-JIA11056076.pdf


Ijamact

Avatar